Caroline Néron

Dès son plus jeune âge, Caroline Néron avait de grands rêves et de grands projets. À neuf ans, sentant qu’elle avait déjà pris du retard dans sa carrière, elle demande à ses parents de lui trouver un agent. Ainsi naissent l’artiste et la femme d’affaires.

C’est à l’âge de 17 ans que sa carrière est lancée. Elle participe à divers spots publicitaires. Sa beauté, sa prestance et son jeu la conduiront en très peu de temps à multiplier les rôles dans des séries télé à succès telles Urgence (1996), Diva (1997), Réseaux (1998), Une voix en or (1998), Haute surveillance (2000) ou encore Tribu.com (2000-2002).

En 1994, elle est mise en nomination au Gemini Awards pour le titre de meilleure actrice pour son rôle principal dans la série torontoise Cover Me. C’est alors au tour du cinéma de lui ouvrir ses portes. Ice Cold (2002) la mènera à nouveau à une nomination de meilleure actrice, remportée au Newport Beach Film Festival de Los Angeles (2004).

En raison de sa notoriété et de sa versatilité, elle co-animera divers Gala québécois, mais c’est sa prestation au Gala Métrostar (Gala Artis), où elle interprète cinq chansons, qui marquera un nouveau départ dans sa carrière. Suite à d’excellentes critiques de presse et à son charisme saisissant sur scène, les producteurs de disques s’intéressent à elle. Ainsi, elle obtient le rôle de Rizzo dans la comédie musicale Grease (2000), présentée au Théâtre Saint-Denis et, dans la foulée, elle signe son premier contrat de disque.

En 2003, elle présente son premier album éponyme qui connaît un grand succès et, en 2004, l’album est en nomination au Gala de l’ADISQ dans la catégorie Album Pop-rock de l’année. Son second album « Reprogrammée » sort en 2006 et « Le Destin », son troisième et dernier album, paraît en 2010.

C’est en 2004 que Caroline décide de créer sa ligne de bijoux. Un nouveau défi qui allait faire valoir ses talents de femme d’affaires et sa créativité et qui s’avérerait le début d’une grande aventure. Aujourd’hui, elle rivalise avec des compagnies internationales.

Parallèlement, elle poursuit sa carrière au cinéma en tenant un rôle dans le film Âge des Ténèbres de Denys Arcand (lauréat aux Oscars), présenté en clôture au Festival de Cannes 2007. Elle interprète également un rôle principal dans le film 3 saisons de Jim Donovan, dans le film Américain Let the game begin (avec Stephen Baldwin) ainsi que dans le téléfilm Rise of the Gargoyles (avec Eric Balfour : 24h, Six Feet Under, Hell Rise).

Peu à peu, en 2008, la jeune femme d’affaires met sa carrière d’actrice et de chanteuse sur la glace, étant donné l’ascension fulgurante que connaît sa compagnie de bijoux et y concentre toute ses énergies.

En octobre 2009, Caroline donne naissance à sa fille Emmanuelle. Elle devient alors une femme d’affaires accomplie, une mère de famille et gère ses deux rôles tout en élaborant de nouvelles collections chics et innovatrices.

Au printemps 2017, Caroline sera l’une des nouvelles dragonnes de l’émission Dans l’oei du dragon diffusée sur les ondes de ICI Radio-Canada Télé.

L’entreprise

Après 12 ans d’existence, Caroline Néron compte 17 boutiques au Canada, quatre franchisés, une centaine de points de vente au Canada, aux États-Unis et dans les Caraïbes, une soixantaine de points de vente en Europe et en Asie, un site transactionnel et 150 employés. Elle travaille à pénétrer les marchés en Amérique du Nord et continue de développer le marché international ayant notamment ouvert un bureau à Paris à l’automne 2012. En 2014, elle agrandit sa gamme de produits en lançant une nouvelle ligne de sacs à main, d’accessoires mode, de produits de beauté et d’articles de maison. En 2015, elle crée un tout nouveau concept de boutique pour présenter ses bijoux et ses nouveaux produits. C’est en 2016, qu’elle ouvre sa première boutique au Canada anglais, plus précisément au West Edmonton Mall.

Distinctions

En 2012, Caroline reçoit le prix Entrepreneure de l’année dans la catégorie Grande Entreprise lors du 12e concours Prix Femme d’affaires du Québec, organisé par le Réseau des Femmes d’Affaires du Québec. Elle est aussi finaliste régionale pour le prix Entrepreneur d’Ernst & Young.

En 2013, le magazine PROFIT 500, qui classe les entreprises canadiennes selon l’augmentation de leur chiffre d’affaires au cours des cinq dernières années, nomme Caroline Néron 11e au Canada et 1ère au Québec. Elle devient la première femme à se retrouver à la tête du classement de la province et ce, avec une croissance de 3 138 %. Puis, l’entreprise arrive au 1er rang des Leaders de la croissance du magazine L’Actualité. Quant aux magazines PROFIT et Châtelaine, ces derniers classent Caroline Néron au 6e rang du Top 100 des femmes entrepreneures au Canada. En 2014, PROFIT 500 place Caroline Néron au 5e rang au Canada pour la plus forte expansion en vente au détail. Elle remporte également le prix Entreprise par excellence de l’année, décerné par l’Association des professionnels en gestion philanthropique.

Implication sociale

En plus de sa créativité, Caroline Néron a su s’impliquer dans la communauté en remettant, en collaboration avec d’autres entreprises, plus de 850 000 $ à des fondations luttant contre le cancer du sein. Elle est également associée à One Drop pour soutenir leur mission globale qui vise à fournir à tous un accès à l’eau potable.

Depuis 2015, elle s’est jointe au Club des petits déjeuners et organise « Visionnaire – La soirée sur l’eau », un événement qui réunit plus de 400 personnes du monde des affaires autour d’un panel de discussion, d’une conférence inspirante et d’une soirée de réseautage. Tous les profits de la soirée sont versés au Club.

Bien que son entreprise soit florissante et comble son esprit créatif, Caroline Néron caresse de nouveaux rêves de production et de réalisation de films et reste ouverte aux propositions de rôles au cinéma.

À suivre …