Claude Béland

Fait officier de l’Ordre national du Québec en 1992, Claude Béland s’affirme, plus de vingt ans plus tard, toujours comme un homme d’action et de réflexion. On le voit s’investir dans maints organismes, professer à l’université, prononcer des conférences et animer les ondes radiophoniques. Il est fait Grand Officier du Québec en 2014.

M. Béland est né à Outremont en 1932. Diplômé en droit de l’Université de Montréal, il est admis au Barreau en 1956. Il s’est mérité le titre d’Advocatus Emeritus (Ad.E.)Au cours de son long parcours, il porte de multiples casquettes.

L’homme au service du coopérativisme. — En 1962, il participe à la fondation d’une fédération francophone de caisses d’épargne et de crédit : la Fédération des caisses d’économie. En 1971, il entre au service de cette fédération. En 1979, il en est fait le directeur général et l’affilie aussitôt au Mouvement des caisses Desjardins. Six ans plus tard, il est nommé adjoint au président du Mouvement, et l’année suivante, élu président du Mouvement, poste qu’il occupera de 1987 à 2000.

L’homme au service de l’État québécois. — Il est notamment membre de la commission Bélanger- Campeau, président du Sommet sur l’économie et l’emploi de 1996 ainsi que président de la Société d’implantation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal et président des États généraux sur la réforme des institutions démocratiques. Il a présidé pendant une période de 10 ans le Forum pour l’emploi. Il a présidé le conseil d’administration Laval pendant six ans.

L’homme au service des épargnants et des investisseurs. — En 2001, il rejoint le Groupe de travail sur l’encadrement du secteur financier. À partir de 2008, il appartient au GIREF (Groupe international de recherche en éthique financière). De 2006 à 2012, il est président du C.A. du MÉDAC (Mouvement d’éducation et de défense des actionnaires). Il préside aussi le conseil d’administration du Fonds d’assurance professionnelle du Barreau du Québec.

L’homme au service de la gouvernance démocratique et du développement durable. — Dans la décennie 2000, il devient professeur associé à l’UQAM et à l’Université de Sherbrooke, président du Mouvement Démocratie et Il préside, en plus, la Fondation de lutte au décrochage scolaire de Montréal.

Aujourd’hui, avocat à la retraite, il préside le Conseil d’Éthique de l’industrie des boissons alcooliques et la présidence du Centre international Philojeunes, membre du conseil d’administration de la Fondation Lionel Groulx, dont il a assumé la présidence durant sept ans. Il agit comme consultant auprès des entreprises de l’économie sociale. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages : 1.Un code pour les assemblées délibérantes des coopératives, 2.Le coopératisme, 3.Plaidoyer pour une économie solidaire, 4.Évolution des coopératives dans le monde et au Québec, 5.Une carrière au service du coopératisme.